Contact :
Avenue de l'Hôtel de Ville Saint Bonnet de Mure
Téléphone : 07 82 51 85 65

Escapade Salins Les Bains - Jeudi 4 juillet 2019

 

 

Par une belle journée d’été, le CALM organisait une escapade à Salins les Bains (département du jura 39) et nous étions effectivement 39 adhérents a y participer.
Départ à 7 h 30 de St Bonnet de Mure pour 2h30 de route en direction de la Grande Saline de Salins les Bains. Une visite de 45 mn, a permis de découvrir le travail dur qui a été perpétué jusqu'en 1962. En descendant les 50 marches qui mènent à la galerie souterraine creusé par les ouvriers et qui permettait d'extraire l’eau salée se trouvant 250 mètres plus bas par différentes méthodes évoluant avec le temps et les techniques nouvelles.
Depuis le VIIIe siècle, la Grande Saline de Salins-Les-Bains utilisait les sources d'eaux salées comme matière première. L'existence de ces résurgences naturelles s'explique géologiquement par la présence d'une mer préhistorique qui après évaporation a laissé un banc de sel enfoui aujourd'hui à 250 mètres de profondeur. C'est le lessivage de ce gisement par des infiltrations d'eau de pluie qui provoque la naissance des eaux salées. Le sel, "l'Or Blanc", était obtenu par évaporation artificielle, par opposition aux marais salants.
Pendant plusieurs siècles, le bois a servi de combustible. Mais pour des raisons calorifiques et économiques, le charbon fut adopté au début du XIXe siècle.L'évolution des techniques,l'absence de modernisation, la conservation par le froid et la concurrence avec les marais salants auront raison de la Grande Saline qui fermera ses portes en 1962.

En 1966, la Grande Saline est acquise par la Ville de Salins-les-Bains et devient un site à vocation patrimoniale et touristique.

Après cette visite très intéressante, nous avons pu prendre un repas franc comtois dans un restaurant tout proche.

L’après midi, nous avons repris la route pour nous rendre à Nans sous Sainte Anne où se trouve le musée de la taillanderie Philibert. L’entreprise fabriquait toutes sortes d’outils taillants pour différents corps de métier (agriculteurs, bouchers, coiffeurs etc).

Elle se situe en aval de la source du Lison qui permettait l’alimentation permanente en eau des roues de 5 mètres de haut.Celles-ci actionnent 4 martinets qui battaient le fer à raison de 150 coups à la minute pour la fabrication des lames de faux.

Pour terminer cette journée, nous avons fait une petite halte à Arbois pour faire des achats locaux et un prendre un rafraîchissement bien mérité.

Retour à St Bonnet de Mure à 19h30.

 

L'album Photos de cette sortie est disponible ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

  Détail actus